Vivre à l’ère de l’économie collaborative

Vivre à l’ère de l’économie collaborative

Chez BlaBlaCar, nous croyons en cette profonde tendance de fond du partage. Mais qu’est-ce que l’économie collaborative véritablement?

Ces dernières années, notre société et notre système économique ont fait l’objet de profondes mutations. Ainsi, se sont développées de nouvelles façons de consommer, dont une pratique de plus en plus répandue : l’économie collaborative.  

Chez BlaBlaCar, nous croyons en cette profonde tendance de fond du partage. Mais qu’est-ce que l’économie collaborative véritablement?

Imaginez un monde dans lequel vous partagez votre voiture avec des personnes avec qui vous êtes entré en relation grâce à une une plateforme en ligne. Un monde dans lequel vous laissez vos clés d’appartement à un touriste venu visiter votre ville. Un monde dans lequel vous faites assez confiance à un inconnu pour partager vos biens avec lui.

Ce monde est bien réel. Vous êtes en train de le vivre aujourd’hui.

Cette révolution est rendue possible grâce à un changement des comportements ainsi qu’une plus grande connectivité. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de collaborer et de partager nos biens personnels comme jamais auparavant !

L’économie collaborative

D’après l’Oxford English Dictionary , l’économie collaborative est :

un système économique dans lequel les biens et services sont partagés entre individus, contre rémunération ou non, généralement sur internet”.

En d’autres termes : Vous avez besoin de quelque chose ? Quelqu’un peut sûrement vous le prêter.

Avec cette nouvelle façon de consommer, nous pouvons facilement accéder aux biens possédés par d’autres personnes. Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies et aux smartphones, nous ne sommes plus limités à interagir seulement avec nos voisins. Nous pouvons désormais accéder à tout un réseau d’individus, en général via une simple application. Nous pouvons optimiser des biens ou services jusqu’à présent peu utilisés, comme les places libres dans une voiture ou un appartement inoccupé lors d’une absence temporaire.

Une motivation économique

Quand on y réfléchit, l’économie collaborative a toujours existé. Vous avez besoin d’un marteau ? Votre voisin peut vous dépanner. Vous n’avez pas de voiture ? Vous pouvez emprunter celle d’un collègue. Mais l’économie collaborative vous donne aussi accès à des biens que votre entourage ne peut pas vous fournir.

Si cette idée de partage n’est pas nouvelle, elle ne s’est que très récemment ancrée dans nos usages et a transformé notre paysage économique. Au siècle dernier, l’idéal recherché était d’accéder à la propriété. Aujourd’hui, le défi est de réussir à optimiser l’utilisation de nos ressources existantes. Nous avons compris que certains biens ne nous étaient pas utiles au quotidien et que cette logique de partage pouvait également nous permettre de réaliser des économies.

Les voitures et les maisons en sont de bons exemples, avec des plateformes de partage de voitures entre particuliers (Drivy, OuiCar, GetAround), de covoiturage (BlaBlaCar), d’échange de maisons (LoveHomeSwap) ou de location court-terme (Airbnb).

Les développements technologiques dans l’économie collaborative

Le développement des nouvelles technologies et des réseaux sociaux a donné un nouveau souffle à l’économie collaborative.

Aujourd’hui, grâce à internet, nous communiquons via de multiples canaux.

Avec l’apparition de Facebook (et ses profils en ligne), des téléphones équipés de GPS (système de géolocalisation) et des sites de vente en ligne comme eBay ou Amazon, nous arrivons finalement à une économie hybride.

Quand on y pense, l’économie collaborative a rendu possible de nouvelles relations et donc de nouvelles connexions. Les nouvelles technologies nous permettent aujourd’hui d’interagir plus facilement avec le monde qui nous entoure.

économie collaborative technologies

La « People’s Economy » : l’expansion sociale

Autre facteur décisif dans l’émergence de l’économie collaborative : le changement de comportement des consommateurs.

L’éclatement de la bulle Internet au début des années 2000 et la récession économique qui a suivi, a entraîné une désillusion des consommateurs envers la propriété, avec pour conséquence, une rationalisation de leurs dépenses.

Avec ces difficultés économiques, beaucoup de consommateurs, surtout les « millenials », ont commencé à partager leurs biens pour faire des économies.

Chaque trimestre, 12 millions de membres partagent des trajets longue distance via BlaBlaCar.

Dans cette société du partage, des personnes qui ne se seraient jamais rencontrés autrement font du covoiturage ensemble. 50% des membres confirment d’ailleurs que le covoiturage les a rendu plus ouverts aux autres. La perception de « l’autre » et de  «l’inconnu» change, et les cercles de confiance s’élargissent.

Récemment, avec le Professeur Arun Sundararajan de NYU Stern, auteur du livre « The Sharing Economy », nous nous sommes interrogés sur la capacité des individus à se faire confiance avant même de se rencontrer en personne.

Notre recherche, intitulée “Entering the Trust Age” a révélé que l’utilisation de plateformes d’économie collaborative a des impacts bénéfiques. Les sondés accordent un niveau de confiance plus élevé envers d’autres personnes – jamais rencontrées – mais qui ont un profil bien renseigné en ligne, qu’envers leurs collègues ou voisins. Ce niveau de confiance est d’ailleurs presque similaire à celui accordé à leurs amis et parents.

confiance

Les trois principes de l’économie collaborative

Chez BlaBlaCar, la confiance est au coeur de notre activité ! C’est un pilier essentiel au covoiturage.

frederic-mazzella-oprichterUne ressource sous-optimisée, c’est gaspiller : N’arrivant pas à trouver de solution de transport pour rentrer chez lui, Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlaCar, eut l’idée de créer un service de covoiturage en voyant les nombreuses places libres dans les voitures. Des places pour rentrer chez lui, il y en avait. Sauf qu’elles n’étaient pas dans les trains mais dans les voitures !

L’usage est plus important que la propriété. Les nouvelles générations s’intéressent moins à la propriété et favorisent l’emprunt ou la location de biens et de services. Ce qui permet d’avoir accès à une plus grande mobilité !

La confiance : Avec la mondialisation, nous vivons aujourd’hui dans un monde où les entreprises et les nations sont connectées. Des communautés de confiance en ligne ont ainsi émergées, ce qui nous a permis de collaborer ensemble plus facilement.

Vous partagiez vos biens avec votre famille et/ou vos amis. Aujourd’hui, vous les partagez avec des personnes que vous ne connaissez pas ou pas encore. Nous avons maintenant la possibilité de partager des biens, de la connaissance, de l’argent, des compétences, des réseaux, et du contenu à travers une multitude de plateformes. Nous participons plus directement à la vie de notre société et à l’économie et ce, à l’échelle mondiale. Ce sont toutes ces transformations sociétales qui créent et contribuent chaque jour au développement de l’économie collaborative. Et c’est qu’un début ! Bienvenue dans l’ère du partage !

Mettez vous à l’économie collaborative aussi et covoiturez !

Recherchez un trajet Publier un trajet Application mobile

Découvrez-en plus

BlaBlaFamily

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous proposer un service web amélioré et davantage personnalisé. Consultez notre Utilisation des cookies

Proposer un trajet